Un second procès pour Tobby Carrier – ICI.Radio

La Direction des poursuites criminelles et pénales avait alors déposé une requête en Cour suprême pour faire annuler la tenue de ce second procès.  

Le plus haut tribunal du pays vient de lui dire non.  

En 2013, le Matanais Tobby Carrier avait été reconnu coupable du meurtre de son frère et de tentative de meurtre de ses parents. Il avait alors été condamné à la prison à perpétuité avec un minimum de 14 ans de détention avant une possible libération conditionnelle.  

Le soir du 31 mars 2009, Tobby Carrier a tué son frère Ismaël à l’aide d’un couteau et a tenté de tuer ses parents, dans la résidence familiale de Matane.

Au cours du procès, l’accusé avait indiqué que les restrictions imposées par ses parents, très pieux, l’avaient plongé dans un état dépressif. Le soir du drame, il a affirmé avoir planifié de se suicider, mais a avoué avoir plutôt perdu le contrôle de lui-même pour s’en prendre à sa famille.

La défense a fait valoir durant le procès que Tobby Carrier était aux prises avec des idées suicidaires et vivait alors l’aboutissement de plusieurs années de dépression.

Lors du premier procès, l’avocat de la défense n’a pas fait valoir la défense de troubles mentaux et la défense d’automatisme avec troubles mentaux, mais a plutôt utilisé la preuve déposée sur l’état mental de son client pour soulever un doute raisonnable sur son intention spécifique de tuer ses parents ou son frère.

La Cour d’appel du Québec a annulé les verdicts de culpabilité. Elle estime que le juge François Huot aurait dû malgré tout soumettre la défense de troubles mentaux et la défense d’automatisme avec troubles mentaux au jury, ce qui n’a pas été fait. 

Tobby Carrier est présentement détenu à la prison de Port-Cartier, en attente de la suite des procédures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *