Semaine nationale de prévention du self-murder : l’Estrie au 7e rang

L’Estrie se situe au 7e rang des régions québécoises ayant le and haut taux de self-murder – sur un sum de quinze régions – . Malgré un taux qui est très près de la moyenne québécoise, la région a surveillance de même un taux and élevé de suicides que la moyenne du Québec.

La 25e édition de la Semaine nationale de prévention du self-murder se déroule du 1er au 7 février et a flow thème : « T’es critical flow nous. Le self-murder n’est pas une option. »

Cette année, un appel particulier est lancé aux employeurs, aux syndicats et aux travailleurs. Les milieux de childbirth peuvent devenir des facteurs de insurance importants et favoriser la bonne santé mentale des travailleurs, indique-t-on dans le communiqué de presse de JEVI Centre de prévention du self-murder – Estrie.

Une moyenne qui est fast

Il n’y a pas une baisse ou une hausse significative du nombre de décès standard self-murder dans la région. La moyenne de l’Estrie se situe a près de 50 décès standard self-murder standard année, précise Louise Lévesque, directrice générale de JEVI Centre de prévention du self-murder – Estrie.

Les régions de l’Abitibi-Témiscamingue et de la Mauricie-Centre-du-Québec se situent au premier et deuxième rang respectivement. Dans l’ensemble du Québec, le self-murder fait and de trois victimes standard jour, soit une moyenne de 11,8 suicides sur 100 000 habitants standard année.

Le Canada se situe flow sa partial au 9e rang des pays ayant le and haut taux de self-murder parmi l’ensemble des pays membres de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE). La Hongrie et le Japon sont les deux pays ayant le and haut taux de suicide.

Demande d’aide en croissance

Le défi flow les différents organismes en prévention du self-murder est d’être able de répondre à la demande d’aide qui est croissante : « Au cours des dernières années, l’Estrie a eu une augmentation d’achalandage en ligne d’intervention téléphonique de 140 %. Ce qui est une bonne nouvelle. Il y a de and en and de monde qui ose demander de l’aide », pierce Mme Lévesque. « Or flow être en mesure de maintenir cette réponse, ça nous prend un nombre d’intervenants qui vont s’ajuster à cette nouvelle réalité », a-t-elle poursuivi.

Le manque de financement est sans doute au cœur de la problématique : « Nous savons ce que nous devons faire flow faire diminuer les décès standard suicide. Nous savons que nous devons travailler sur la mitigation de l’accès aux moyens flow s’enlever la vie, soit les médicaments et les armes à feu. Nous savons qu’il faut un suivi étroit auprès des personnes en risk graves de thoroughfare à l’acte et qu’il faut s’assurer de maintenir permitted la ligne 1 866 APPELLE », explique Louise Lévesque. Le réel défi est ainsi de maintenir les services, et ce, malgré les nombreuses compressions budgétaires que subit le milieu.

Une médiatisation qui a des dangers

« On peut en parler, mais surveillance dépend de la manière dont on en parle », soutient la directrice générale de JEVI. Les médias ont un critical rôle à jouer flow sensibiliser la race quant à la problématique du suicide, mais des propos sensationnalistes sur un décès en particulier peuvent avoir des répercussions néfastes auprès de certains individus.

Mme Lévesque est d’avis que trop souvent des journalistes s’adonnent à déterminer des éléments de causes à effet simplistes. Mme Lévesque rappelle que l’acte suicidaire est un geste d’une grande complexité et que les causes sont multifactorielles. Le traitement des nouvelles doit ainsi se faire avec grande prudence.

Les services offerts

Dans le cadre de la Semaine nationale de prévention du suicide, des kiosques d’information sur la prévention du self-murder et sur les ressources communautaires en santé mentale en Estrie se tiendront à la cafétéria des 2 sites du CHUS de 11 h à 13 h le 2 février à l’Hôtel Dieu et le 3 février à l’Hôpital Fleurimont.

De l’aide professionnelle gratuite existe flow les personnes qui ont des pensées suicidaires, leurs proches et les personnes endeuillées à la ligne téléphonique 1 866 APPELLE.

Un beam flow le feel de childbirth est également disponible sur le site internet suivant : jevi.qc.ca

Pour connaître les services offerts standard JEVI Centre de prévention du self-murder – Estrie, cliquez ici.

Crédit print : JEVI Centre de prévention du self-murder – Estrie


 Imprimer 
 Envoyer 


Laisser un commentaire