Poutine annonce le retrait partiel des troupes russes de Syrie


Poutine annonce le retrait partiel des troupes russes de Syrie

A la surprise générale, Vladimir Poutine a ordonné lundi le retrait de la majeure partie du contingent militaire russe déployé en Syrie, estimant sa mission accomplie. Cette annonce survient alors qu’un nouveau cycle de négociations à débuté à Genève.

A Damas, la présidence syrienne a rejeté l’idée de tout désaccord avec Moscou. Elle a ajouté que Vladimir Poutine et Bachar al Assad sont tombés d’accord sur une réduction de la présence de l’armée de l’air russe en Syrie « en tenant compte de la situation sur le terrain ».

Vladimir Poutine n’a pas donné des précisions sur le calendrier du retrait de l’armée russe. Il a estimé que les objectifs poursuivis lors de l’intervention militaire lancée fin septembre avaient été dans l’ensemble atteints.

« Le travail effectué par nos soldats (en Syrie) a créé les conditions nécessaires au lancement du processus de paix », a souligné le président russe. « Je pense que la tâche assignée au ministère de la Défense et aux forces armées russes a été, dans l’ensemble, remplie. »

Vladimir Poutine a précisé que la base navale russe de Tartous et la base aérienne de Hmeymime, dans la province de Lattaquié, continueront à opérer normalement.

Il a ajouté qu’il a demandé au chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, d’intensifier les efforts de la Russie en vue de parvenir à un règlement négocié du conflit. La guerre dure depuis cinq ans et a fait plus de 250’000 morts.

Accord politique
Des diplomates occidentaux ont émis l’hypothèse que Vladimir Poutine est peut-être en train de mettre la pression sur Bachar al Assad pour qu’il accepte un accord politique. Des responsables américains ont dit ne pas encore avoir vu des signes suggérant que l’armée russe se préparait à quitter la Syrie.

Un porte-parole des insurgés de l’Armée syrienne libre (ASL), Fadi Ahmad, a fait part de sa « surprise » devant la décision de Poutine. Il a estimé qu’elle était « aussi surprenante qu’avait été l’entrée en guerre de la Russie en septembre ».

Dialogue Poutine-Obama
Peu après l’annonce de Vladimir Poutine, des responsables américains ont dit que les Etats-Unis n’avaient pas été informés à l’avance de cette décision. Plus tard dans la journée, le Kremlin a déclaré que Vladimir Poutine et Barack Obama se sont entretenus lundi par téléphone sur la crise syrienne-

Le président russe a confirmé à cette occasion à son homologue américain que les forces russes commenceraient à se retirer de Syrie après l’achèvement de leurs « tâches principales » dans la lutte contre le terrorisme.

Reprise des pourparlers à Genève
A Genève, le médiateur de l’ONU Staffan de Mistura a ouvert un nouveau cycle de pourparlers. Il a déclaré que la Syrie vit un « moment de vérité » et qu’il espère aboutir sinon à un accord de paix, du moins à une « feuille de route claire ».

Le diplomate a néanmoins prévenu que s’il ne constatait pas de volonté de négocier parmi les représentants du régime de Damas et de l’opposition syrienne, il renverrait le dossier devant le Conseil de sécurité des Nations unies.

Négociations indirectes
L’émissaire de l’ONU estime que trois séries de négociations indirectes permettront d’aboutir sinon à un accord, du moins à une feuille de route. Dans son esprit, la première série doit s’achever aux alentours du 24 mars. Suivra une pause de sept à dix jours avant un deuxième round, d’au moins deux semaines. Une nouvelle pause précédera un troisième round.

« D’ici là, nous pensons que nous aurons au moins une feuille de route claire, je ne dis pas un accord, mais une feuille de route claire, parce que c’est ce que les Syriens attendent de nous », a-t-il précisé.

Depuis la suspension de la première série de discussions début février, la donne sur le terrain a changé. La trêve « tient globalement » depuis 17 jours, selon l’ONU, et des centaines de camions d’aide humanitaire ont pu atteindre une majorité de villes assiégées.

(ats / 15.03.2016 05h13) <!–

(ATS / 15.03.2016 05:13)
–>


    


Les dernières news

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *