Munies de grenades, l’arme au poing, deux femmes sont tuées dans l’attaque d’un commissariat – ICI.Radio

Deux militantes d’un groupe d’extrême gauche ont attaqué jeudi à l’arme de poing et à la grenade un autocar de la police à son arrivée dans un commissariat de la périphérie d’Istanbul, à Bayrampasa, sans faire de victimes, rapportent les médias turcs.

Les deux assaillantes ont été tuées ensuite par les forces de police après s’être retranchées dans un bâtiment voisin.

Des images filmées par l’agence de presse Dogan ont montré l’une des femmes jetant une grenade et l’autre ouvrant le feu sur le véhicule anti-émeutes. Les policiers répliquent, blessant l’une des assaillantes, avant de poursuivre les deux femmes dans un immeuble à proximité.

Leur décès a été annoncé par la chaîne NTV.

L’attaque a été revendiquée par le groupe d’extrême-gauche DHKP-C (Parti-Front révolutionnaire de libération du peuple) qui a déjà mené des attaques similaires contre des postes de police de la périphérie d’Istanbul.

« Nos deux militantes ont courageusement porté le combat pour la libération du peuple », indique un communiqué diffusé sur un site proche de l’organisation radicale.

L’État turc est aussi aux prises avec les rebelles séparatistes du PKK (Parti des travailleurs du Kurdistan, hors la loi), dont les activistes attaquent régulièrement policiers et forces de sécurité dans le sud-est du pays.

La Turquie est également la cible de mouvements djihadistes jugés responsables de trois attentats-suicides qui ont fait plus de 140 morts l’an dernier et en janvier à Suruç, à Ankara et à Istanbul.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *