Les Coteaux: trois morts et deux blessés dans un incendie

LES COTEAUX – Un incendie dans un immeuble à logements a fait trois morts et deux blessés graves, à Les Coteaux, en Montérégie, dans la nuit de lundi à mardi.

Une femme de 32 ans, un homme de 37 ans et un enfant, vraisemblablement une fillette, ont péri dans le brasier. Deux autres enfants ont été blessés gravement, a fait savoir Ingrid Asselin, porte-parole de la Sûreté du Québec (SQ).

Un bambin d’environ deux ans et un garçon âgé d’environ dix ans luttaient toujours pour leurs vies, mardi après-midi. L’état d’un des deux garçons est plus grave, d’après la SQ.

Les pompiers ont été appelés à la résidence familiale de la rue des Bouleaux, peu après 2 h 30, mardi. À l’arrivée des secours, cinq personnes inconscientes se trouvaient à l’intérieur, alors que l’incendie faisait rage.

Les occupants ont été évacués de la demeure en flammes et transportés vers l’Hôpital du Suroît à Salaberry-de-Valleyfield. Des manœuvres de réanimation ont été pratiquées sur les cinq membres de la famille durant le transport. Les deux enfants qui ont survécu ont ensuite été transportés au Centre hospitalier universitaire Sainte-Justine.

Une communauté ébranlée

«On est tous en état de choc à l’hôpital. On n’a jamais eu une épreuve aussi importante», a confié Suzanne Vaillancourt, une préposée de l’hôpital qui est venue à la rencontre des journalistes. «C’est atroce pendant les Fêtes de devoir vivre une épreuve aussi difficile que ça.»

L’employée de l’hôpital affirme que ses collègues ont tenté de réanimer la fillette pendant près d’une heure en pratiquant des messages cardiaques, mais sans succès.

«C’est difficile, surtout pour les enfants qui restent. On ne souhaite que ça arrive à personne», a dit la cousine de la mère décédée.

Une voisine qui connaît bien la famille a confié vivre beaucoup de souffrance. «C’est comme un cauchemar», a-t-elle dit. «Chez nous, c’est intact, c’est la vie comme elle était hier.»

Le frère de la mère, Jacques Desrochers, qui était sur les lieux de l’incendie mardi matin était sous le choc.

«Ils nous ont appelés à 6 h 30 du matin pour nous dire qu’il y avait un feu et là on a su», a-t-il raconté.

Six ambulances ont été requises en tout, car un proche de la famille en état de choc a aussi dû être soigné, a indiqué Joève Dupuis, porte-parole de la Coopérative des techniciens ambulanciers de la Montérégie (CETAM).

Les Coteaux est une petite municipalité d’environ 5000 habitants.

La cause de l’incendie serait accidentelle

Selon le directeur de la Régie intermunicipale d’incendie du lac Saint-François Michel Pitre, le feu aurait débuté dans le salon de la résidence. «Nous n’avons pas trouvé d’avertisseur de fumée», a précisé M. Pitre.

La cause de l’incendie est inconnue, mais elle ne serait pas d’origine criminelle.

«Il n’y a pas de constat d’origine criminelle, mais on attend toujours des résultats d’expertises de certaines choses qui ont été observées ou récupérées sur la scène», a précisé Igrid Asselin de la SQ.

La responsabilité de l’enquête a été confiée à la Sûreté du Québec.​


Cliquez sur «J’aime» pour ajouter nos articles à votre fil Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *