Les artistes contre Trump

Micropénis

Dans l’État de New York, Anthony Rotolo, ex-professeur en communication spécialisé dans la culture pop et fasciné par le processus électoral, a quant à lui organisé récemment l’expo Trumpmania. Une expo itinérante mettant en vedette plus d’une trentaine d’oeuvres réalisées par une quinzaine d’artistes.

Toutes les oeuvres ne sont pas forcément anti-Trump, «mais la majorité d’entre elles sont soit critiques, soit moqueuses», précise l’organisateur.

Dans le lot, il y a notamment la peinture de Sarah Levy ainsi qu’une copie du fameux pastel de Trump, nu, avec un micropénis de l’artiste Illma Gore (que le candidat républicain a menacé de poursuivre en justice). Une peinture de style pseudo-classique, signée Onno Lolmeka, présente également Trump en train de donner le sein à une sorte de bébé Jeb Bush.

Y a-t-il des acheteurs pour ces portraits pour le moins engagés? Il semblerait que oui, si l’on en croit Jacob Thomas et Anthony Rotolo. «Certaines pièces se vendent pour quelques dizaines de dollars, d’autres pour quelques milliers de dollars», assure Rotolo.

«Les gens se disent qu’il vaut mieux avoir un portrait de Donald Trump dans leur maison que de voir Donald Trump à la Maison-Blanche», conclut Jacob Thomas en riant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *