Le corps vie d’Angélique Deschênes retrouvé à Lac-Saint-Charles

Angélique Deschênes était portée disparue depuis le 26 février, jour où elle avait été vue pour la dernière fois à l’angle de la rue Lepire et du boulevard de la Colline. Elle habitait le quartier.

Selon Marie-Ève Painchaud, porte-parole du Service de police de la Ville de Québec (SPVQ), des proches de Mme Deschênes ont organisé des battues dans les dernières semaines, dont une lundi. C’est ainsi qu’un bénévole a finalement trouvé la dépouille dans un boisé situé près de l’intersection où elle avait été vue. Les proches, sur place au moment de la découverte, vers 10h30, ont contacté les autorités pour leur transmettre l’information.

Lors du signalement de la disparition il y a environ un mois, le SPVQ disait craindre pour la vie de Mme Deschênes si elle n’était pas retrouvée rapidement. Les services d’urgence ont ainsi mis d’importantes ressources en oeuvre dans les premières 24 heures.

Par temps neigeux, un vaste déploiement policier avait été effectué le 27 février. Un pilote d’hélicoptère de la Sûreté du Québec était même venu prêter main-forte à ses collègues de Québec, survolant les terrains boisés, en vain.

Les circonstances entourant le décès demeurent inconnues pour le moment. Le dossier sera transmis au Bureau du coroner.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *