Émissions de GES: hausse au Canada et baisse au Québec

OTTAWA – Les émissions de gaz à effets de serre (GES) ont augmenté de 20 % au Canada entre 1990 et 2014 tandis qu’elles ont légèrement diminué au Québec au cours de la dernière décennie.

À l’échelle nationale, elles sont passées de 613 mégatonnes à 732 mégatonnes en 24 ans, selon le Rapport d’inventaire national 1990-2014 publié lundi par le ministère de l’Environnement. Les données indiquent qu’une baisse d’environ 7 % des émissions de GES a été enregistrée entre 2005 et 2009, mais qu’elles ont continué leur progression les cinq années suivantes.

Au Québec, les émissions diminuent un peu chaque année depuis 2005. Le rapport indique une baisse globale de 7,8 % entre 2005 et 2014.

L’Ontario, la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard ont également noté une amélioration au cours des 10 dernières années. Les émissions de GES ont toutefois augmenté depuis 2005 en Alberta, en Saskatchewan, au Manitoba et à Terre-Neuve-et-Labrador.

Le secteur de l’énergie, qui concerne notamment les sources de combustion fixes et les transports, a produit près de 81 % des émissions totales de GES au Canada en 2014. Les secteurs de l’agriculture, des procédés industriels et de l’utilisation des produits ainsi que des déchets sont responsables en grande partie du reste des émissions.

Le dioxyde de carbone (CO2) représente 78 % des gaz émis.

En mai 2015, le Canada s’est engagé à réduire ses émissions de 30 % par rapport aux niveaux de 2005 d’ici 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *