Deux passeurs condamnés à la prison pour la mort du petit Kurdi – ICI.Radio

Deux passeurs syriens ont été condamnés à plus de quatre ans d’emprisonnement pour le rôle qu’ils ont joué dans la mort de cinq migrants, dont celle du petit Alan Kurdi dont le corps échoué sur une plage turque a secoué la communauté internationale l’automne dernier.

Muwafaka Alabash et Asem Alfrhad subissaient leur procès à Bodrum, dans le sud-ouest de la Turquie. Les deux hommes ont été reconnus coupables de trafic de personnes, mais acquittés des accusations de négligence délibérée ayant causé la mort par noyade qui pesaient contre eux.

Le frère et la mère d’Alan Kurdi, et deux autres personnes, ont aussi péri lors de leur vaine tentative de franchir par la mer Égée les quelques kilomètres qui séparent Bodrum de l’île de Kos, en Grèce.

Les procès en Turquie peuvent souvent s’étirer sur plusieurs mois ou plusieurs années. Celui-ci a toutefois été bouclé en un seul mois, probablement parce que la Turquie veut démontrer qu’elle sévit contre les passeurs avant l’ouverture lundi d’un sommet sur la crise des migrants, auquel elle participera avec l’Union européenne.

La Turquie est sous pression de ralentir le flot de migrants vers l’Europe et d’écraser les réseaux de passeurs depuis qu’elle a conclu en novembre avec l’UE une entente qui lui vaudra une aide de trois milliards d’euros pour accueillir les réfugiés syriens.

Les deux accusés avaient nié toute responsabilité et pointaient plutôt du doigt le père d’Alan, qui avait selon eux organisé le voyage. Ils peuvent porter leur condamnation en appel. Les procureurs réclamaient 35 ans de prison pour chacun.

D’autres membres de la famille Kurdi qui ont échappé aux horreurs de la guerre en Syrie ont pu, depuis, s’établir à Vancouver, en décembre dernier.

Le corps du jeune Alan Kurdi, retrouvé mort sur la côte turque, le 2 septembre 2015.Le corps du jeune Alan Kurdi, retrouvé mort sur la côte turque, le 2 septembre 2015.
 Photo :  Nilufer Demir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *