Décès de l’ancien député bloquiste Michel Guimond

QUÉBEC – L’ancien député du Bloc québécois Michel Guimond est décédé lundi matin à l’âge de 61 ans. Il a été victime d’un arrêt cardiaque alors qu’il s’exerçait sur un tapis roulant à son domicile.

Michel Guimond a représenté la circonscription Montmorency-Charlevoix-Haute-Côte-Nord comme député du Bloc québécois à la Chambre des communes de 1993 à 2011.

Il a notamment occupé les fonctions de whip en chef de sa formation politique durant plusieurs années. M. Guimond avait été défait par le candidat du Nouveau Parti démocratique Jonathan Tremblay lors de l’élection fédérale du 2 mai 2011.

Il avait tenté sans succès de se faire élire sous la bannière du Parti québécois lors des dernières élections provinciales dans la circonscription de Montmorency. Il avait terminé en troisième position derrière le libéral Raymond Bernier et la députée sortante de la CAQ, Mycheline St-Laurent.

Il était depuis quelques mois chef de cabinet du chef de l’opposition à l’Hôtel de Ville de Québec, Paul Shoiry.

«Depuis son entrée en poste en juin dernier, M. Guimond apportait, par son dynamisme et sa longue expérience politique, un soutien inexprimable aux élus de Démocratie Québec », ont indiqué les trois élus de ce parti municipal dans un communiqué.

«Il a contribué à développer, au fil des mois, une complicité et un esprit d’équipe au sein de l’équipe parlementaire de Démocratie Québec. Son départ est une lourde perte pour la Ville de Québec», ont-ils ajouté.

M. Guimond avait célébré son 61e anniversaire de naissance le 26 décembre.

Duceppe sous le choc

L’ancien chef du Bloc québécois Gilles Duceppe était «estomaqué» d’apprendre le décès de Michel Guimond.

«Je n’en revenais pas. Michel était non seulement un excellent député, mais un bon ami aussi […] Personne ne s’attendait à une telle chose», a-t-il réagi sur les ondes de LCN.
L’ex-chef bloquiste a salué les qualités de travailleur de celui qu’il a côtoyé pendant près de 20 ans à Ottawa.

«C’est un gars qui s’est toujours donné très fort», a-t-il résumé.

Gilles Duceppe a raconté que Michel Guimond avait eu des difficultés de santé en 2011, mais ces dernières n’étaient pas reliées au cœur. Il a tenu à offrir ses condoléances à la famille et aux proches du disparu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *