Charlie Hebdo. Une cinquantaine d’actes antimusulmans recensés … – Ouest

20 h 10. Apologie du terrorisme : plusieurs condamnations fermes

A Toulouse, trois hommes de 20 à 25 ans ont été condamnés à des peines de prison ferme (de 10 à 3 mois) pour apologie du terrorisme et immédiatement emprisonnés, lundi à Toulouse, pour avoir clamé leur solidarité avec les jihadistes qui ont tué 17 personnes la semaine passée à Paris. 

Pour les mêmes raisons, un homme de 27 ans a été condamné lundi par le tribunal correctionnel de Toulon à un an de prison, dont trois mois ferme.

19 h 50. Les regrets de la Maison Blanche

Selon les propos du porte-parole de l’exécutif américain, la Maison Blanche a regretté lundi de ne pas avoir envoyé un responsable de premier plan à la « marche républicaine » dimanche à Paris qui a rassemblé plus d’un million de personnes parmi lesquels une cinquantaine de dirigeants internationaux.

« Nous aurions dû envoyer quelqu’un de plus haut niveau », a admis Josh Earnest, répondant à de nombreuses critiques dans la presse américaine sur l’absence du président Barack Obama, ou de son vice-président ou de l’un de ses ministres lors de ce rassemblement sans précédent. 

19 h 35. Une « maison de prière » vandalisée en Moselle

Dans la nuit de dimanche à lundi, la « maison de prières » musulmane de Bitche, en Moselle, a été l’objet d’actes de vandalisme, notamment de tags nazis réalisés à la peinture rouge.

Depuis l’attaque menée contre Charlie Hebdo, plus d’une cinquantaine d’actes de vandalisme antimusulmans ont été recensés en France au cours de ces cinq derniers jours. 

Un préfet, Patrice Latron a été nommé pour coordonner la sécurité des sites confessionnels. Les 717 écoles et lieux de culte juifs de France ont été protégés lundi matin par 4 700 représentants supplémentaires des forces de l’ordre.

19 h 30. Ségolène Royal en Israël pour les funérailles des quatre victimes

A la demande du président de la République François Hollande, la ministre de l’Écologie Ségolène Royal représentera mardi la France aux funérailles en Israël des quatre victimes de l’attaque contre l’Hyper Cacher de Paris.

La compagne d'un des tueurs est bien passée en Turquie, confirme la Turquie.

19 h 20. L’actionnaire de plusieurs Zénith ordonne de ne pas programmer Dieudonné

Marc Ladreit de Lacharrière, dont le fonds d’investissement contrôle Vega, un exploitant de plusieurs Zénith, a annoncé lundi avoir donné instruction à ses équipes de « ne pas programmer le spectacle de Dieudonné », visé par une enquête pour apologie du terrorisme.

19 h 00. Juppé salue le sang-froid de l’exécutif

L’ancien Premier ministre Alain Juppé a salué, lundi, le « sang-froid et la détermination » de l’exécutif dans la gestion de la crise provoquée par une semaine sanglante d’attentats islamistes dans Paris, tout en soulignant l’ampleur de la « tâche qui nous attend » désormais.

18 h 45. Une minute de silence au séminaire des députés PS

Un séminaire des députés socialistes, en présence de Manuel Valls et de Bernard Cazeneuve, a débuté lundi par une minute de silence à la mémoire des 17 personnes tuées dans les attentats de Paris, après une standing ovation, selon des élus présents.

L’arrivée du Premier ministre et du ministre de l’Intérieur dans la salle Colbert de l’Assemblée nationale a suscité une standing ovation, ont relaté sur leurs comptes twitter les députés Annick Lepetit, Pascal Popelin ou Sébastien Pietrasanta. « Grande émotion », a complété ce dernier.

18 h 30. Des centaines de sites français piratés

Depuis l’attentat contre Charlie Hebdo, des centaines de sites d’institutions françaises ont été piratés par des hackers se revendiquant comme islamistes, qui usent de techniques de détournement assez simples pour afficher des messages idéologiques. 

« C’est très nébuleux, on est face à des groupes d’activistes qui se forment et se défont très rapidement. Leurs actions concrètes sont difficiles à comptabiliser mais plusieurs centaines de sites de PME, d’institutions locales ou d’universités auraient été touchés », résume à l’AFP Gérôme Billois, expert du Cercle européen de la sécurité informatique et consultant pour le cabinet Solucom. 

18 h 15. La Turquie confirme le passage d’Hayat Boumeddiene en Syrie

Tout en se défendant de toute faute, la Turquie a confirmé lundi la fuite en Syrie, via son territoire, de la compagne d’Amedy Coulibaly, l’un des auteurs des attentats meurtriers à Paris la semaine dernière.

Le gouvernement turque a par ailleurs réaffirmé sa volonté de coopérer au démantèlement des filières jihadistes. 

A l'image de Paris (ici, la place de la République), les manifestations ont rassemblé des millions de personnes à travers la France.

18 h 00. Je suis Charlie. Des syndicats insistent sur l’enjeu post-rassemblement

La CFDT a salué lundi « l’élan citoyen qui a réuni dans toute la France des millions de femmes et d’hommes », évoquant à propos de la marche contre le terrorisme « une réponse cinglante et salutaire » mais aussi « un message » à tous les responsables publics.

Le syndicat espère maintenant que ce message fort soit bien reçu par les « acteurs politiques » ainsi que « toute la société civile organisée ».

« Les services publics sont au premier plan de cette réflexion. L’Education en est un élément majeur », a notamment ajouté la FSU.

Le Drian annonce la mobilisation de 10 000 militaires pour assurer la sécurité des points sensibles

17 h 50. Je suis Charlie. Ni Obama, ni Kerry : la discrétion américaine à Paris étonne

Pas de président, pas de vice-président, pas de ministres : l’extrême discrétion de l’administration Obama lors de la marche républicaine contre le terrorisme dimanche à Paris a surpris. Les médias américains et certains élus s’interrogent. Et dénoncent un regrettable faux-pas.

Preuve d’un embarras manifeste, le secrétaire d’Etat John Kerry a annoncé lundi, depuis l’Inde, qu’il se rendrait à Paris vendredi, dans ce qui ressemble fort à une tentative de rattrapage. « La relation avec la France ne tient pas à un moment ou un jour particulier », a-t-il avancé.

17 h 40. Attentats. Renvoi du procès de l’homme soupçonné d’apologie sur Facebook

Le tribunal de Strasbourg a renvoyé lundi le procès d’un homme qui comparaissait pour apologie sur Facebook de l’attentat contre Charlie Hebdo. Il reste en détention.

Par ailleurs, à Nice, le tribunal correctionnel de la ville a renvoyé au 4 février le procès d’un jeune homme poursuivi pour « outrage et apologie d’actes de terrorisme », mais l’a maintenu en détention provisoire.

17 h 10. Rixe entre élèves d’un lycée de Châteauroux

Un élève du lycée technique et professionnel Blaise Pascal de Châteauroux a été passé à tabac vendredi par trois autres élèves après avoir publié sur Facebook des messages rappelant « deux des valeurs de la République que sont la tolérance et la laïcité », à l’occasion d’un échange sur les attentats à Paris, a-t-on appris lundi auprès du proviseur de l’établissement.

16 h 50. Plus d’une cinquantaine d’actes antimusulmans en France depuis l’attentat à Charlie Hebdo

Plus d’une cinquantaine d’actes antimusulmans ont été relevés en France depuis l’attentat jihadiste contre Charlie Hebdo mercredi,selon l’Observatoire contre l’islamophobie du Conseil français du culte musulman (CFCM), qui appelle l’État à « renforcer la surveillance » des mosquées.

16 h 40. Dieudonné : « Il ne faut pas confondre la liberté d’opinion avec l’antisémitisme », affirme Manuel Valls

« Il ne faut pas confondre la liberté d’opinion avec l’antisémitisme, le racisme, le négationnisme », a déclaré lundi le Premier ministre Manuel Valls, interrogé sur l’ouverture d’une enquête pour apologie du terrorisme à l’encontre du polémiste Dieudonné

« Le racisme, l’antisémitisme, le négationnisme, l’apologie du terrorisme ne sont pas des opinions, ce sont des délits », a-t-il poursuivi. 

Dimanche sur sa page Facebook, Dieudonné avait écrit « Je me sens Charlie Coulibaly », détournant le slogan de soutien à Charlie Hebdo, « Je suis Charlie », en l’associant au nom du jihadiste Amédy Coulibaly, auteur de la prise d’otages au cours de laquelle quatre juifs ont été tués à Paris vendredi. 

16 h 15. Angela Merkel monte en première ligne contre le mouvement anti-islam allemand

Angela Merkel a annoncé sa participation à une manifestation de musulmans mardi, montant en première ligne contre le mouvement anti-islam allemand qui espère profiter des attentats jihadistes en France pour gonfler ses troupes. 

La chancelière allemande a annoncé qu’elle serait présente au côté du président Joachim Gauck à une commémoration silencieuse des organisations musulmanes allemandes à la Porte de Brandebourg, au coeur de Berlin. 

« Nous allons envoyer un signal très fort demain (…) pour la cohabitation paisible des différentes religions en Allemagne (…) », a déclaré Angela Merkel.

Depuis octobre, le mouvement anti-islam Pegida (« Patriotes européens contre l’islamisation de l’Occident ») mobilise chaque lundi contre la religion musulmane et les demandeurs d’asile, avec un succès croissant. 

15 h 45. Le malaise des voix dissonantes

 Il y a l’élan fraternel. Et les voix dissonantes. Minoritaires, certes, mais qui, pour une raison ou une autre, ne se reconnaissent pas dans le slogan « Je suis Charlie ». Elle se font entendre dans la rue, sur les réseaux sociaux, voire dans les écoles. Reste que l’apologie des actes terroristes, elle, est condamnée par la loi. 

15 h 20. Un quotidien allemand visé, les suspects relâchés

Les deux hommes interpellés dimanche juste après une attaque à l’engin incendiaire contre un quotidien allemand ayant publié des caricatures de Charlie Hebdo ont été relâchés. 

14 h 00.  Le Charlie Hebdo « des survivants » « uniquement avec des gens de Charlie Hebdo » 

Le numéro de Charlie Hebdo qui paraîtra mercredi, une semaine après l’attentat meurtrier contre l’hebdomadaire satirique, sera réalisé « uniquement avec des gens de Charlie Hebdo », a indiqué son directeur financier, Eric Portheault. Il ne comprendra donc pas de dessins de dessinateurs extérieurs comme Plantu ou Siné, a-t-il précisé, démentant des rumeurs qui circulent sur les réseaux sociaux. 

Ce numéro de Charlie Hebdo, dit « des survivants », sera tiré à 1 million d’exemplaires et distribué en France et à l’international. Il sera « traduit en 16 langues », a précisé l’urgentiste-chroniqueur Patrick Pelloux, au micro de France Info. 

L’avocat de Charlie Hebdo, Richard Malka, a pour sa part laissé entendre que ce numéro comprendrait des dessins de Mahomet, comme d’autres numéros du journal, et continuerait à se moquer de toutes les religions, pour « ne rien céder »

13 h 25. Enquête ouverte pour apologie du terrorisme à l’encontre de Dieudonné

Une enquête a été ouverte lundi pour apologie du terrorisme à l’encontre du polémiste Dieudonné, qui a écrit dimanche sur sa page Facebook: « Je me sens Charlie Coulibaly », a annoncé le parquet de Paris. 

13 h 05. Netanyahu se recueille devant le supermarché casher

Le chef du gouvernement israélien, Benjamin Netanyahu, s’est recueilli devant le supermarché casher parisien où quatre Juifs ont été tués par un djihadiste.

La liberté d'expression nous autorise t-elle vraiment à tout dire ?

13 h 02. Quelles suites donner à la mobilisation de dimanche ?

Les éditorialistes s’interrogent ce lundi sur les lendemains de l’extraordinaire rassemblement de dimanche. Il a réuni 3,7 millions de personnes, à travers toute la France.

13 h 00. Crotte de pigeon sur Hollande, fou rire des « survivants » de Charlie Hebdo

Dimanche, alors que le président Hollande donnait une accolade émouvante à Patrick Pelloux, le dessinateur Luz éclatait en fou rire. La faute à un pigeon farceur… En savoir plus.

12 h 50. Cazeneuve veut des poursuites contre les propos « abjects » de Dieudonné 

Le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a dénoncé comme une « abjection » et promis des suites juridiques, après une déclaration du polémiste controversé Dieudonné affirmant « Je me sens Charlie Coulibaly » sur sa page Facebook.

Dieudonné a assuré avoir participé à la manifestation historique dimanche en hommage aux victimes du terrorisme, tout en la tournant en dérision, la qualifiant d’« instant magique comparable au big-bang », « comparable au couronnement de Vercingétorix », sur sa page Facebook. « Sachez que ce soir, en ce qui me concerne, je me sens Charlie Coulibaly », ajoutait-il, détournant le slogan « Je suis Charlie » des manifestants saluant la mémoire des victimes de l’attaque contre Charlie Hebdo, en l’associant au nom du jihadiste Amédy Coulibaly.

La déclaration en question a rapidement été retirée de la page Facebook de Dieudonné, mais des captures d’écrans restaient visibles sur plusieurs sites internet.

12 h 30. Le mauvais pressentiment de Delphine, amie de Yoav Hattab

Delphine, 24 ans, était l’amie du jeune Yoav Hattab, tué par Coulibaly vendredi, lors de la prise d’otages de l’Hyper Cacher. Son témoignage.

12 h 25. Après les attentats, des sites internet français piratés

Le site internet du Conseil général du Lot a été piraté dimanche, comme de nombreux autres sites en France, par un groupe de hackers tunisiens dénommé Fallaga Team.

12 h 00. Etre ou ne pas être Charlie ?

Mobilisation planétaire dimanche pour condamner les attentats et rendre hommage aux 17 victimes. Pourtant, à l’étranger et sur le net, la liberté d’expression fait débat.

Une foule immense pour défendre la liberté

11 h 45. Les Anonymous passent à l’offensive

En représailles à l’attentat contre Charlie Hebdo, les Anonymous, comme ils l’avaient dit, ont commencé à pirater des sites jihadistes – ce que regrettent certains enquêteurs.

11 h 40. Jacob (UMP) demande une commission d’enquête, Le Roux (PS) d’accord

Le président des députés UMP, Christian Jacob, va demander la création d’une commission d’enquête sur les attentats de la semaine dernière, selon son entourage, et son homologue PS, Bruno Le Roux, a dit à l’AFP « souhaiter aussi » cette commission. 

11 h 30. Le pape dénonce les « formes déviantes de religion » 

Le pape François a dénoncé « les formes déviantes de religion » à l’origine du « tragique massacre » de Paris, ainsi que le fondamentalisme qui relègue Dieu « au rang de pur prétexte idéologique ».  

11 h 20. Le CSA examine d’éventuels « manquements » des médias

Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) examine d’éventuels « manquements qu’auraient pu commettre » des médias audiovisuels dans leur couverture de l’attentat contre Charlie Hebdo et des deux prises d’otages la semaine dernière, et les réunira dans de « brefs délais » pour une « réflexion commune » sur cette couverture.

Vendredi, le gendarme de l’audiovisuel avait déjà appelé les médias à « agir avec le plus grand discernement » au moment où se déroulaient les deux prises d’otages simultanées.

11 h 15. Le point sur l’enquête

Après les attentats à Paris qui ont causé la mort de 17 personnes, les enquêteurs concentrent leurs recherches sur le parcours des tueurs et de leurs éventuels complices. Le point ici.

11 h 10. Séance spéciale d’hommage mardi à l’Assemblée

La séance des questions au gouvernement, mardi à 15H00, sera remplacée par une séance spéciale d’hommage aux victimes des attentats de la semaine dernière, avec en conclusion une intervention du Premier ministre, Manuel Valls, a-t-on appris auprès de la présidence de l’Assemblée.

11 h 00. Un préfet nommé coordinateur de la sécurité des sites de la communauté juive

Le ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé la nomination d’un préfet chargé de coordonner la sécurité des sites de la communauté juive, qui a été considérablement renforcée. 

Le préfet, Patrice Latron, sera le référent pour la sécurité des 717 écoles et lieux de culte juifs en France, qui sont protégés dès ce lundi par 4 700 policiers et gendarmes, a annoncé Bernard Cazeneuve devant les parents de l’école juive Yaguel Yaacov de Montrouge, près de Paris. 

10 h 55. Hommage de Hollande aux trois policiers tués, mardi à 11 h 00

François Hollande présidera un hommage solennel aux trois policiers tués dans les attentats de la semaine dernière, mardi à 11 h 00 à la préfecture de police de Paris. Le chef de l’État prononcera un discours à l’occasion de la cérémonie à laquelle participera également le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

10 h 50. 1 400 jihadistes de France « concernés » par des départs en Syrie et en Irak

« Il y a 1 400 individus qui sont concernés par les départs pour le djihad, pour le terrorisme, en Syrie et en Irak », a dit Manuel Valls sur BFM TV/RMC.

« Et ça représente en peu de temps une augmentation majeure : il y avait une trentaine de cas quand je suis devenu ministre de l’Intérieur (mi-2012) 1 400 aujourd’hui », a-t-il souligné.

« Il y a près de 70 Français ou résidents en France qui sont morts en Syrie et en Irak dans les rangs des terroristes », a-t-il poursuivi.

10 h 30. Témoignage de Sophie, l’une des otages d’Amédy Coulibaly 

Sophie, l’une des otages du jihadiste Amédy Coulibaly, a raconté à Europe 1 les quatre heures « d’horreur » qu’elle a vécues dans le supermarché casher, porte de Vincennes

10 h 15. Dix mille militaires déployés dès mardi soir

« Le président de la République a demandé aux forces armées de participer à la sécurité des points sensibles du territoire en raison de l’ampleur des menaces qui existent », a dit Jean-Yves Le Drian à l’issue d’une réunion sur la sécurité à l’Élysée. « Nous avons décidé, avec le chef d’état-major des armées, de mobiliser 10 000 hommes qui seront en situation de protection des points sensibles sur l’ensemble du territoire dès demain soir. »

Bernard Cazeneuve salue des policiers à Paris, rue des Rosiers (dans le vieux quartier juif du centre de Paris)

10 h 00. Netanyahu au supermarché casher de Paris à 12 h 00

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se rendra lundi à midi sur les lieux de la prise d’otages du supermarché casher de Paris, dans laquelle quatre personnes ont été tuées vendredi.

9 h 50. Les « Une » de la presse mondiale

Le monde entier avait les yeux portés vers la France. Les médias de nombreux pays font de larges « une » sur les marches républicaines de dimanche. En images.

9 h 45. Ankara confirme que Hayat Boumeddiene est entrée jeudi en Syrie 

D’après le ministre Turc des Affaires étrangères, Hayat Boumeddiene, la compagne d’Amedy Coulibaly, est entrée jeudi en Syrie en provenance de Turquie.

Le ministre a précisé que la jeune femme était arrivée le 2 janvier à Istanbul à bord d’un vol en provenance de Madrid. Elle a ensuite séjourné dans un hôtel avant de franchir la frontière syrienne jeudi dernier, le 8 janvier, le jour-même de la fusillade de Montrouge imputée à son compagnon dans laquelle une policière municipale a péri.

9 h 30. Vigipirate maintenu, 8 500 militaires déployés en France

« Il y avait à peu près un millier de soldats dans le cadre du plan Vigipirate, nous en avons déployé 2 000 supplémentaires et dans les jours qui viennent, nous allons en déployer 6 000 en plus de l’engagement des forces de l’ordre, policiers et gendarmes, puisque 4 100 gendarmes mobiles et CRS sont déjà déployés », a déclaré le Premier ministre, Manuel Valls. 

Le plan Vigipirate a été relevé au niveau « alerte attentat », soit le plus élevé, après la tuerie qui a fait 12 morts mercredi au siège de Charlie Hebdo, à Paris. 

9 h 15. Fabius appelle la classe politique à « se montrer à la hauteur du peuple »

Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a appelé la classe politique dans son ensemble à se montrer « à la hauteur du peuple », au lendemain de la mobilisation historique des plus de 3 millions de Français descendus dans la rue contre le terrorisme.

9 h 10. Coulibaly avait « sans doute un complice », dit Valls

Manuel Valls a déclaré ce lundi que « la traque se poursuit » et a indiqué que l’un des auteurs des attentats, Amedy Coulibaly, avait « sans doute un complice ».

9 h 05. Un hommage sera rendu cette semaine aux Invalides aux victimes des attentats

Un hommage sera rendu cette semaine aux Invalides aux 17 victimes des attentats de la semaine dernière en présence du président de la République, a affirmé sur RMC et BFMTV le Premier ministre Manuel Valls.

9 h 00. Ouverture d’une réunion sur la « sécurité intérieure » à l’Elysée

Après cinq réunions de crises, une première « réunion ministérielle sur la sécurité intérieure » s’est ouverte à 09 h 00 pour « faire le point sur les dispositifs de prévention et de protection » des Français après les attentats djihadistes de Paris, a-t-on appris auprès de l’Élysée.

Cette réunion se tenait dans le même format que les réunions de crise qui l’avaient précédées, en l’absence toutefois du Premier ministre, Manuel Valls, retenu par une interview à la radio, et du ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, qui effectue des « visites de terrain ».

9 h 00. Les 717 écoles juives en France protégées

Les 717 écoles juives de France seront protégées, dès aujourd’hui, par 4 700 policiers et gendarmes, et des soldats seront envoyés en renfort dans les 48 heures, a annoncé le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

Le ministre a fait ces annonces devant des parents d’élèves de l’école juive Yaguel Yaacov de Montrouge, près de Paris. C’est près de cette école qu’une jeune policière municipale, Clarissa Jean-Philippe, a été tuée jeudi, une attaque revendiquée par le jihadiste Amedy Coulibaly, tué par la police lors de l’assaut contre un supermarché casher où il retenait des otages, cours de Vincennes à Paris.

Benjamin Netanyahu devant le supermarché casher parisien où quatre Juifs ont été tués par un jihadiste.

8 h 50. John Kerry vendredi à Paris

Le secrétaire d’État américain John Kerry, en visite en Inde, a annoncé qu’il se rendrait cette semaine à Paris pour exprimer la solidarité des États-Unis après les attentats islamistes qui ont fait 17 morts la semaine dernière. 

Aux États-Unis, des voix se sont élevées pour regretter que ni Barack Obama ni aucun membre éminent de son administration n’ait participé à l’immense marche citoyenne organisée dimanche à Paris. 

8 h 45. Sarkozy veut un travail commun majorité-opposition

Sur RTL, l’ex-chef de l’État a salué une « belle leçon de vie » en France la veille, mais a parlé d’un « devoir de lucidité et d’analyse » via « une commission d’experts parlementaire » ou « un groupe de travail bipartisan ». En savoir plus.

Plus grande mobilisation jamais recensée en France, au moins 3,7 millions de personnes

Au moins 3,7 millions de personnes ont manifesté dimanche en France contre le terrorisme. C’est la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays, a annoncé le ministère de l’Intérieur. En province, plus de 2,5 millions de manifestants ont été décomptés par les autorités. À Paris, ils étaient entre 1,2 et 1,6 million, mais le comptage précis a été rendu impossible par l’afflux massif, a ajouté le ministère. Avant les marches de dimanche, 1,4 million de manifestants avaient déjà défilé en France ces derniers jours

8 h 15. Policiers et gendarmes acclamés par la foule

Les forces de l’ordre ont été saluées dimanche « comme des champions du monde » par des hourrahs et des salves d’applaudissements par les manifestants de Paris.

8 h 00. Des hommages rendus dans le monde entier

Marseillaise à Rome, drapeau français à Londres et pancartes « We are Charlie » à Washington : des milliers de personnes dans le monde ont exprimé dimanche leur solidarité. En images.

7 h 15. George Clooney aux Golden Globes : « nous ne marcherons pas dans la peur… Alors, je suis Charlie »  

Hollywood a rendu hommage dimanche aux victimes des attentats commis cette semaine à Paris, à l’occasion de la cérémonie des Golden Globes.

Selon George Clooney, primé pour l’ensemble de sa carrière aux Golden Globes, Paris a vécu dimanche une « journée extraordinaire » avec la marche citoyenne qui a attiré plus d’un million de personnes.

6 h 30. « Maintenant aller un peu plus loin » (éditorial) Par François Régis Hutin

« France était dans la rue, hier, et tous ces derniers jours. Chacun voulait, par sa présence, protester contre les extrémismes qui conduisent aux pires ruptures ». Lire l’éditorial 

6 h 30. « Trois explications au terrorisme en France » (point de vue)

« Pourquoi la France est-elle si cruellement frappée par le terrorisme ? Trois récits distincts prétendent répondre à cette question ». Lire le point de vue.

Dimanche. 3,7 millions de manifestants, une mobilisation record

Une marée humaine à Paris avec peut-être plus d’un million de personnes à la marche républicaine et des centaines de milliers de personnes partout en France qui sont Charlie.

Ecoles et lieux de culte juifs protégés par 4 700 policiers et gendarmes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *