Cartes de crédit : la sénatrice Ringuette poursuit sa bataille – ICI.Radio

Un texte de Karine GodinTwitterCourriel

Pierrette Ringuette ajoute son grain de sel au coeur d’une lutte publique entre Walmart et Visa

« Si on peut s’imaginer l’envergure d’une multinationale comme Walmart, qui n’arrive pas à négocier des frais raisonnable avec Visa, comment on peut entreprendre, comprendre ou accepter que nos petites et moyennes entreprises, elles, ont la force de pouvoir négocier avec Visa. C’est complètement ridicule », affirme Mme Ringuette.

La semaine dernière, la multinationale Walmart annonçait qu’elle n’accepterait plus les cartes de crédit Visa dans ses magasins au Canada. Walmart dit dépenser annuellement 100 millions de dollars en frais de carte de crédit. La multinationale a conclu que les frais imposés par Visa sont trop élevés, sans toutefois préciser le montant.

Présentement, les frais de paiement par carte de crédit facturée au détaillant se situent généralement entre 1 % et 2,5 % du coût de l’achat effectué par le client. Selon Pierrette Ringuette, ces frais sont beaucoup trop élevés au Canada. Elle souhaiterait que le Canada imite l’Australie en imposant des frais de transaction de 0,5 % ou encore l’Union européenne avec 0,3 %.

« Comme partout ailleurs dans le monde, Visa et MasterCard ont une stratégie d’aller chercher le maximum qu’ils peuvent avoir des marchands et des consommateurs. C’est au détriment de l’économie canadienne », affirme-t-elle.

Son dernier projet de loi sur la question a été rejeté par le Comité sénatorial permanent des banques et du commerce. Elle espère que cette cinquième tentative sera la bonne.

À lire aussi :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *