Appel à la bombe: les travailleurs réintègrent le complexe G

Après que des vérifications d’usage eurent été faites, le personnel travaillant dans le complexe G de Québec a pu réintégrer le bâtiment. Un appel concernant la présence de substances explosives avait forcé l’évacuation des lieux un peu plus tôt jeudi.

Vers 12 h 20 jeudi midi, un appel concernant la présence de substances explosives dans un ascenseur du bâtiment avait été fait au 911. Des policiers avaient été dépêchés sur les lieux pour effectuer des vérifications, mais aucune évacuation n’avait alors été demandée.

C’est seulement vers 14 h 30 que l’administration du complexe G a pris la décision de rappeler les policiers pour les informer qu’elle allait procéder à l’évacuation de la plus haute tour à bureau de Québec.

Après avoir procédé à des vérifications, Nancy Roussel, porte-parole pour le service de police de la Ville de Québec (SPVQ), confirme qu’aucun élément n’a été trouvé sur les lieux laissant croire qu’une substance explosive avait été laissée dans le bâtiment.

Aux alentours de 15 h 30, la décision de réintégrer les lieux a été donnée.

Selon le SPVQ, l’appel ne venait pas de l’intérieur de l’immeuble et aurait été fait d’un autre endroit dans la ville.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *