Affaire Garon: Ian Bush accusé de triple meurtre

OTTAWA – La police d’Ottawa a déposé trois accusations de meurtre prémédité contre Ian Bush, vendredi, en lien avec un triple meurtre survenu en 2007 dans la capitale fédérale.

Bush est cet homme d’Ottawa inculpé de tentative de meurtre sur un ancien combattant de 101 ans, à Ottawa.

Le suspect de 59 ans avait comparu en cour vendredi matin. Il a été jugé apte à subir son procès dans le dossier de tentative de meurtre contre l’ancien combattant, Ernest Côté.

M. Côté a été attaqué chez lui le 18 décembre dernier. Bush est inculpé de tentative de meurtre et de séquestration concernant cette agression.

Bush fait aussi face à onze nouvelles accusations en lien avec la possession d’armes. Elles ont été découvertes par la police lors d’une perquisition chez lui dans le cadre de l’enquête policière dans le dossier de l’agression du centenaire.

Ian Bush a été arrêté par la police à la suite de sa comparution, vendredi.

Grâce à des traces d’ADN, entre autres, la police a établi un lien entre la brutale violation de domicile survenue chez M. Côté, et le triple meurtre du juge à la retraite Alban Garon, de son épouse, Raymonde Garon, et d’une voisine, Marie-Claire Beniskos, survenu le 30 juin 2007.

Ils avaient été retrouvés sans vie dans l’immeuble à condominiums luxueux d’Ottawa où ils habitaient.

«Il s’agit d’un développement important dans un dossier qui a perturbé la communauté, les enquêteurs ainsi que les familles et amis des victimes depuis plusieurs années», a indiqué Jill Skinner de la police d’Ottawa.

Bush doit comparaître à nouveau en cour, samedi.

Les familles des victimes se sont dites très heureuses des résultats de l’enquête policière.

«Les liens d’amitié qui unissaient Marie-Claire, Raymonde et Alban, unissent aussi nos familles par la force des choses, ont précisé les familles dans une déclaration. Nous désirons remercier tous ceux qui nous ont supportés pendant cette épreuve et qui continuent à nous appuyer face à tout ce qui est encore à venir. Nous demandons aux médias de bien vouloir respecter notre vie privée.»

La police a voulu déposer les accusations plus tôt cette année contre Bush, mais elle a dû attendre puisqu’il subissait une évaluation psychiatrique.

Les autorités policières ont refusé d’élaborer sur un motif possible entourant le triple meurtre survenu il y a près de huit ans.

Ian Bush est détenu depuis décembre dernier en lien avec les accusations contre lui dans le dossier Côté. Il a renoncé à son enquête préliminaire. Il a demandé un procès devant juge et jury.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *